Des techniques assez diverses sont associées à la culture hors sol. On distingue les cultures sans substrat des cultures avec substrats :

LES TECHNIQUES AVEC SUBSTRAT

Ces techniques sont de loin les plus utilisées par les professionnels. Elles consistent à placer les végétaux dans un contenant opaque non étanche à l’intérieur duquel on ajoute un substrat organique (compost, terreau…) ou minéral (billes d’argile, pouzzolane…). La nutrition est assurée par un mélange d’engrais biologiques ou minéraux distribués par le haut du contenant ou par remontées capillaires. Concrètement la culture en pot ou en jardinière est une culture avec substrat.

LES TECHNIQUES SANS SUBSTRAT

La culture sans substrat regroupe un ensemble de techniques qui ne nécessitent pas ou peu de milieu solide pour l’enracinement des végétaux. La totalité de la nutrition est assurée par un mélange d’engrais liquides minéraux ou biologiques.

Particulièrement adaptées aux surfaces privées de terre arable, ces méthodes trouvent un regain d’intérêt depuis que les engrais biologiques sous l’action des micro-organismes assurent la nutrition et l’équilibre des racines en les préservant de certains champignons pathogènes qui détruisent une partie de la plante pour assurer leur développement.