Les moyens de transport écologiques du futur

Parce qu’à la fois nous avons besoin de nous déplacer dans des villes qui ne cessent de croître, et que ce déplacement engrange une pollution nocive pour notre planète, nous devons repenser les moyens de transport du futur. Plus écologique, fonctionnement avec des énergies renouvelables, voici 3 projets prometteurs.

L’hyperloop pour les longues distances

L’hyperloop ou Hyperl∞p est un projet lancé par Elon Musk, à la tête de Tesla et du projet Space X. Le projet, très ambitieux, a pour objectif de proposer un mode de transport rapide, sûr, et indépendant de la météo. Sorte de « train subsonique », il pourrait atteindre les 1200 km/h, soit environ la vitesse du son. La capsule de l’hyperloop tel que l’a imaginée Musk serait composée de trois compartiment. Il y aurait sur l’avant un compresseur d’air, et à l’arrière un compartiment pour les batteries. Le centre serait le compartiment passager, pouvant accueillir jusqu’à 28 personnes. En pratique, le fonctionnement de l’hyperloop est le suivant: les capsules circuleront sur un coussin d’au dans des tubes à basse pression. Des électroaimants seront là pour assurer la propulsion et le compresseur aspirera l’ai comprimé par l’avant des capsules.

Vous pourrez retrouver tous les renseignements sur le site Hyperloop one ,  et faire une simulation de temps pour se rendre d’une ville à une autre. En effet, l’entreprise propose de la documentation mais aussi un outil de simulation. Par exemple, nous avons choisi Paris – Marseille. Dans cet exemple, l’Hyperloop promet un voyage de 49 minutes, contre 7h45 en voiture, ou encore 3h42 en train.

Capture d’écran de l’outil de simulation sur le site internet hyperloop-one.com

Shweeb, LE MOYEN DE TRANSPORT INDIVIDUEL

Contrairement à l’Hyperloop, Shweeb est un moyen de transport individuel. Le principe ? Des capsules transparentes, qui se déplacent le long du rail, grâce à l’utilisateur en position semi couchée qui doit pédaler pour avancer. La vitesse moyenne serait de 50 km/h. Mais pas d’inquiétude, la force requise sur le pédalier pour aller à une vitesse de 20km/h serait la même que pour une marche de 5 km/h. La conséquence d’un aérodynamisme bien pensé.

Économe en énergie Sweeb permettrait aussi à ses utilisateurs de se dépenser. Bien évidemment , son usage serait réservé à des distances courtes à moyenne, essentiellement au cœur des villes. Le trafic de personnes à bord est également impressionnant: près de 1200 personnes par heure. Quelle sera la première ville a faire le pari du vélo suspendu?

 Par PRZ [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], de Wikimedia Commons

Le Tramway aérien pour se déplacer au cœur des villes

Dans des villes ultra urbanisée, où il n’y a plus de place pour des infrastructures au sol, il reste la solution de l’air. Cette solution? Le tramway aérien Skytran, développé en collaboration avec la NASA. Cet étrange appareil fonctionne par suspension magnétique pour se déplacer sur un monorail. Le système est tout ce que l’on aime: rapide, silencieux et économe. Il peut en effet atteindre les 100km/h.

C’est la ville de Tel-Aviv, en Israël qui sera la première à en être équipée. Il n’y aura alors plus d’excuses pour arriver en retard au travail…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *