Comment jardiner en ville

Aménager des espaces en copropriété:

Dans des villes très urbanisées, il est parfois difficile de trouver des espaces dans lesquels aménager des espaces verts, ou mieux encore, des potagers. Pourtant, de nombreuses copropriétés possèdent des cours intérieurs, qui sont pour la plupart … vides. Voilà alors une opportunité de ramener un peu de campagne dans nos villes. Cependant, les règles de copropriétés sont telles qu’il y a certaines démarchent à suivre avant de pouvoir semer les premières graines. En effet, tous les copropriétaires doivent donner leur accord lors d’une des assemblées générales, avant que l’espace soit ainsi aménagé. Mais qui s’opposerait à avoir de bonnes tomates fraîches du jardin, me direz-vous? Bien plus de personnes que vous ne pouvez imaginer. La principale raison? Les coûts d’aménagement et d’entretien du futur territoire agricole. Ainsi que la peur de se lancer dans de nouveaux projets innovants.

Car il est vrai que le potager ne figure que rarement parmi les priorités. Il faut savoir tout d’abord trouver les bons arguments. Par exemple, il n’y aurait pas besoin d’acheter d’engrais, si un compost est installé dans la cour. Non seulement aucun produit chimique ne sera utilisé, mais en plus les habitants pourront tout simplement descendre leurs déchets organiques au lieu de les mettre à la poubelle. Moins de poubelles = moins de sacs plastiques = moins de déchets dans le local en bas de l’immeuble.

jardiner dans la cour de son immeuble

Jardiner sur son balcon :

L’autre solution, plus simple et moins contraignante, est de tout simplement fleurir son propre balcon. Même si cela suppose d’avoir un balcon, et que ce dernier soit assez grand pour pouvoir accueillir quelques plantes et fleurs. Il vous faudra également vous intéresser aux règles de votre copropriété, notamment concernant les plantes suspendues dans le vide, par dessus votre balcon. Sachez également qu’il ne faut pas excéder les 250 kg par mètre carré !

Avant de jardiner sur votre balcon, vous devez réfléchir à deux points essentiels: l’orientation de votre balcon et l’espace . Concernant l’orientation, il vous faudra vous y adapter en prenant des plantes qui ont plus ou moins besoin de soleil ou de fraîcheur. Si vous êtes orientés ouest par exemple, avec un soleil toute l’après-midi alors songer au laurier rose, au lilas ou encore à la bruyère. Quant à l’espace, faites-vous un plan en amont! De sorte de ne pas encombrer votre balcon et d’optimiser l’espace que vous avez. La bonne idée est le meuble à étagères, qui vous permet d’avoir plusieurs plantes en pot les unes au dessus des autres.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *