Transport et stockage de l'eau

Les dimensions du potager vont conditionner les choix en matière d'irrigation et de stockage de l'eau. Arrosoir, tuyau, réserve tampon, à vous de choisir car la clé d'une récolte abondante passe aussi par là.

Les dimensions du potager vont conditionner les choix en matière d’irrigation et de stockage de l’eau. Arrosoir, tuyau, réserve tampon, à vous de choisir car la clé d’une récolte abondante passe aussi par là.

LE TRANSPORT DE L’EAU

Quel que soit le projet de potager envisagé, cette question est primordiale. Dans un appartement, on trouve généralement un raccordement dans la cuisine et les pièces d’eau, plus exceptionnellement à l’extérieur.

Trois solutions pour acheminer l’eau jusqu’aux plantes :

  • La plus économique est l’arrosoir que l’on remplit au robinet. Selon la quantité de plantes et le volume évaporé chaque jour, cette opération peut devenir fastidieuse.
  • Pour faciliter cette tâche, il est possible de brancher au robinet un raccord muni d’un tuyau couplé à une vanne d’arrêt. On peut ainsi piloter le robinet à distance. Ce procédé économique limite les allers-retours et les flaques d’eau dans le salon.
  • La solution la plus pratique et la plus sûre est de disposer d’un point d’eau à proximité du potager. Si vous ne possédez pas de robinet à l’extérieur, un plombier peut réaliser cette installation. Avant de réaliser de tels travaux, les habitants d’un immeuble devront se renseigner auprès du syndicat de copropriété.

 

Remarque sur l’arrosage:

En évitant d’éclabousser les feuilles, l’arrosage peut être pratiqué toute la journée.

Avec de la terre, évitez l’arrosage du soir propice au développement de champignons pathogènes.

 

stockage de l'eau

La réserve d’eau et d’engrais communique avec un pot témoin équipé d’une vanne montée sur un flotteur, de sorte que lorsque le niveau baisse, le flotteur laisse l’eau passer de la réserve au pot témoin. L’ensemble des pots est relié en série. L’eau peut ainsi circuler de pot en pot égaliser le niveau dans tous les contenants.

LE STOCKAGE DE L’EAU

Pour stocker l’eau, il est nécessaire d’installer à proximité des plantes une cuve tampon qui servira aussi à mélanger les engrais à l’eau (solution nutritive). Cette réserve devra communiquer avec le système de culture pour l’alimenter continuellement en solution nutritive. Le volume de la cuve tampon est dimensionné en fonction de l’espace disponible et de la surface de culture.

Il faut compter 20 l/m2 de réserve de solution nutritive.

Exemple: pour calculer le volume d’une réserve tampon pour une surface de culture de 2 m de long et 50 cm de large

Calculez tout d’abord la superficie de la culture en multipliant la longueur par la largeur. Multipliez ensuite cette superficie par le volume de référence établi pour 1 m2.

  • Volume de référence = 20 l/m2
  • Longueur = 2 m
  • Largeur = 0,5 m
  • Aire de la surface de culture: 2 x 0,5 = 1m2
  • Volume de la réserve tampon nécessaire: 1 x 20 = 20 litres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *