Le semis

Le semis est la méthode la plus économique pour obtenir et multiplier un grand nombre de plantes.

Ce n’est pas un concept nouveau ! Tous les semis produits par les professionnels sont effectués dans des plaques de culture alvéolées, à l’intérieur desquelles un substrat sert à la germination des graines. Ces substrats de germination sont généralement composés de tourbe brune, de tourbe blonde, de sable et de terre végétale.

L’équilibre entre le pouvoir drainant et la rétention d’eau est déterminant pour obtenir de beaux semis. Les trois premières semaines de vie de votre plante seront décisives. Si vos semis présentent des signes de déformation, de rachitisme ou d’anomalies au niveau du feuillage, n’hésitez pas à recommencer.

LA METHODE

Pour réaliser un semis, il faut vous procurer un pot ou godet en plastique ajouré sur la partie basse de manière à évacuer l’eau.

Préparez un substrat léger, composé de sable (70 %) et d’un terreau fin (30 %). Remplissez votre godet en tassant délicatement le substrat incorporé. Creusez un petit trou au centre du godet d’une profondeur de 0,5 cm, au milieu duquel vous placerez une graine. Recouvrez ensuite d’une pin- cée de substrat, vaporisez généreusement d’eau, puis attendez l’apparition du germe.

On peut placer le godet dans une mini- serre, pour maintenir la température nécessaire à la germination, soit environ 20 °C. Lorsque la plante présente un étage de feuille, aérez pendant la journée. Vaporisez abondamment matin et soir en évacuant systématiquement le trop- plein d’eau.

LA NUTRITION

Cinq jours après la germination, nutritive d’enracinement, puis arrosez préparez un mélange de solution avec ce dosage jusqu’au repiquage.

 

plaque de semisASTUCES: 

  • La graine doit être bien placée au centre du godet pour favoriser un développement homogène des racines.
  • L’arrosage des semis doit être réalisé à l’aide d’un vaporisateur ou d’un arrosoir doté d’une pomme ayant des ouvertures très fines. De grosses gouttes pourraient découvrir la graine et lessiver le substrat.
  • En régulant à l’aide d’un petit thermomètre et d’un hygromètre, la température à 20°C et l’humidité à 70%, l’intérieur de la mini-serre devient un environnement idéal pour la germination.
  • En semant plusieurs variétés, il est indispensable de noter sur des étiquettes le nom de chacune
    d’elles. Une fois le deuxième étage de feuilles apparentes, vous pouvez repiquer, en prenant soin de ne pas abîmer les racines. Une transplantation tardive provoque un déséquilibre nutritionnel et racinaire.
  • Le rempotage s’effectue dans un godet individuel. Certains godets sont composés d’amidon de maïs et se compostent en quelques semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *