Qu'est-ce que la culture hors-sol biologique?

La culture hors-sol définit les techniques mises en oeuvre pour assurer le développement d’une plante en dehors de la pleine terre.

La culture hors-sol est un terme qui regroupe l’ensemble des techniques mises en oeuvre pour assurer le développement d’une plante en dehors de la pleine terre; il englobe aussi la culture de plantes en pot.

Ces pratiques anciennes se sont perfectionnées grâce à des recherches scientifiques en agronomie sur la connaissance des besoins de la plante pour son alimentation et de nouvelles méthodes de culture ont vu le jour.

L’hydroponie en est une des formes les plus abouties. Ce terme d’origine grécolatine: hydro (eau) et ponos (travail), signifie littéralement « le travail par l’eau ». Il comprend les techniques de culture hors sol où le milieu d’enracinement ne contient aucun nutriment. La nutrition est exclusivement distribuée par une solution d’eau et d’engrais.

Pour alimenter leurs plantes, la plupart des producteurs utilisent une base d’engrais minéraux fabriqués à partir de minerais, résultant d’une synthèse chimique et de l’exploitation de gisements naturels. Ces dernières années, des progrès notables dans la recherche de nouvelles sources de nutriments ont fait émerger la culture hors sol biologique. Ce procédé de culture introduit l’utilisation d’engrais formés à partir de matière organique dans le processus de nutrition des plantes.

Lorsqu’elle est envisagée de façon biologique, la culture hors sol prend une dimension inédite : en reposant sur un réservoir de biodiversité, elle exige de créer un environnement naturel vivant. En résulte un écosystème équilibré où bactéries, champignons et insectes oeuvrent collectivement pour la croissance de légumes maison. Tous les procédés de culture avec ou sans substrat sont adaptables à cette approche biologique

Par extension, la culture hors-sol adhère à une éthique qui promeut la réduction de l’impact

La culture Hors-sol

L’élévation des cultures contribue à la dimension esthétique du potager. Les plantes sont aussi moins exposées aux limaces et autres ravageurs circulant au sol.

environnemental d’une culture à toutes les étapes de son développement. Contrairement aux pratiques à base d’engrais minéraux, elle est porteuse de véritables solutions d’avenir en matière de production locale d’aliments, de transformation des déchets et de gestion de l’eau. Elle peut être pratiquée à l’échelle individuelle, nécessite moins d’entretien et assure aux plantes une plus forte résistance aux agressions extérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *